Retour d'expérience sur le Aftershokz TREKZ Titanium

Je vous partage mon expérience avec un casque audio pas tout à fait comme les autres…

Consultez ici la liste complète des articles du site

J'ai récemment fais l'acquisition d'un casque audio qui ne ressemble pas aux produits qu'on a l'habitude de trouver dans ce domaine là.
En effet, ici, aucun écouteur qui vient recouvrir ou obstruer l'oreille, et d'ailleurs, aucun écouteur du tout, à la place, des transducteurs.
Des transducteurs, quèsaco ? Derrière ce mot barbare se cache le nom d'un composant d'une nouvelle technologie pas si nouvelle que ça (la conduction osseuse).
Si cette technologie est déjà utilisée depuis un certains temps dans l'armée notamment, elle est relativement récente pour le grand public, je vous en parle aujourd'hui.

Le principe de la conduction osseuse

La conduction osseuse est un procédé reposant sur l'envoi de micro impulsions électriques (dans notre cas sous forme de micro vibrations) sur les os des tempes.
En passant par ce mécanisme, on arrive à transmettre du son directement dans l'oreille interne, sans passer par tout le circuit des tympans et autre.

Les avantages de ce système

Les avantages de la conduction osseuse sont au moins au nombre de 3 :

Le casque Aftershokz TREKZ Titanium

Bien, venons-en maintenant à celui qui nous intéresse dans cet article, l'Aftershokz TREKZ Titanium.

Emballage

Je passe brièvement sur le packaging du produit, il nous est livré dans une boîte bien entendu, on y trouve donc le casque (attaché derrière une plaque en plastique grâce à une attache plastique qu'on retrouve généralement autour des câbles.
Derrière cette plaque de plastique et donc derrière le casque en lui-même, on retrouve dans la boîte 2 pochettes plastiques refermables, l'une contient une housse de rangement, la seconde quand à elle contient le câble micro USB/USB qui servira à la recharge ainsi qu'une toute petite boîte dans laquelle sont rangés 2 bouchons auriculaires si l'envie de nous couper de notre environnement nous prend malgré tout.
On trouve enfin le mode d'emploi (inaccessible pour nous bien entendu, mais disponible en PDF ici.

Utilisation

Positionner le casque sur sa tête

Pour positionner ce casque il convient de mettre son arceau vers le bas (du côté de votre nuque), sur les côtés de l'arceau (en bout) se trouvent donc les transducteurs (celui de droite contient 2 boutons ainsi qu'un cache permettant de trouver la prise USB, celui de gauche contient un bouton triangulaire), une forme un peu arrondie permet de bien positionner l'arceau au-dessus des oreilles, les transducteurs doivent donc venir se poser devant ces dernières, sur les os de vos tempes.

Connexion et commandes à connaître

Ce casque est donc Bluetooth, pour le connecter il vous faudra donc l'allumer (voir plus bas les commandes à connaître), la première fois le casque se met automatiquement en attente de connexion, recherchez donc les périphériques Bluetooth sur votre périphérique source (ordinateur, tablette, smartphone ou que sais-je encore), le casque apparaîtra en tant que "TREKZ Titanium by Aftershokz".
Une fois qu'il détectera qu'un appareil veut s'associer à lui, il sortira automatiquement du mode de connexion et vous dira avec une voix anglaise "connected".
Voici maintenant la liste des commandes à connaître :

Il y a bien d'autre commandes possibles (notamment avec le bouton du transducteur gauche) mais vous les trouverez facilement dans le mode d'emploi.
On notera également que la plus part des commandes s'accompagnent soit de bips soit de retours vocaux (en anglais), ce qui assure une bonne accessibilité interne au produit.

Confort d'utilisation et qualité du son

Pour la qualité du son, j'ai été bluffé, je m'attendais bien sûr à ce que ça soit pas mauvais, mais je ne m'attendais pas à ce que ça soit aussi bon (voir meilleur) que des écouteurs traditionnels.
Lorsqu'on ne met pas le son trop fort et qu'on ne joue pas avec les paramètres que proposent Windows (seul Windows les proposes) n'importe comment, on ne sent absolument pas les micro vibrations que le casque nous envoi et c'est alors très agréable de le porter.
En revanche, dès qu'on pousse sur les basses notamment (là, on sent bel et bien des vibrations sur nos tempes et l'expérience devient légèrement plus désagréable (mais personnellement je m'y suis fais très rapidement)).
J'ai testé l'écoute avec les bouchons auriculaires fournis par Aftershokz (cela a pour effet d'améliorer encore davantage la qualité en fournissant notamment des graves plus profonds).

Conclusion

En conclusion, le principe de la conduction osseuse s'avère être très efficace et pourrait dans bien des situations nous être avantageux (que diriez-vous par exemple de pouvoir avoir un fond musical dans les oreilles (ou plus tôt devrais-je dire dans les tempes) dans la rue tout en pouvant rester concentré sur la cirvulation qui vous entoure ?)
Quand à ce casque précisément, c'est très agréable de s'en servir, chose que je n'avais pas précisé jusqu'ici, son arceau est en titane recouvert de caoutchouc (ce qui le rend à la fois très flexible mais également très léger).
Pour tout renseignement complémentaire, c'est en commentaire de l'article que ça se passe, et si jamais vous êtes conquis et voulez tenter l'expérience, ce produit est notamment disponible chez Darty.

Autres infos :
Nombre total de visites : 538
Numéro d'article (catégorie) : A176 (Tutoriels et tests)
Dernière modification : Par Corentin (le 07/07/2018 à 19:22:46)

Commentaires

Envoyer un commentaire

Écrivez ici votre commentaire sur ce logiciel. Vous aurez la possibilité de modifier ou de supprimer votre commentaire pendant 24h après la publication.